:::: MENU ::::

Stratégies Digitales

Je vous rajoute un peu de MOOCs ?

Tout l'univers des stratégies digitales

Je vous rajoute un peu de MOOCs ?

Alors ça y est, c’est le dernier terme à la mode en ce moment, les MOOCs (Massive Open Online Course), comprenez par là des cours partagés en ligne pour le plus grand bonheur de tous.

MOOCS

Après Slumdog Millionaire, la Kahn Academy !

l’histoire de la Khan Academy, regroupe tous les ingrédients pour un scénario hollywoodien :

  • un créateur très intelligent, venant du Bangladesh, parti de rien, arrivé tout en haut (MIT,Harvard, Finance) et qui plaque tout après avoir donné des cours de soutien en maths à sa nièce et décide de donner un sens à sa vie (Hollywood on vous dit !)
  • une innovation qui met le partage et la connaissance à la portée de tous
  • des support de poids comme Bill Gates ou encore Google qui financent la création et la traduction des cours.

Bref, tout y est !

Surtout, la Khan Academy a braqué les projecteurs des grands médias sur cette nouvelle forme de transmission du savoir.
Petit à petit de multiples plateformes se sont lancées.  Des universités et même des moteurs qui recensent l’offre disponible. On peut parler notamment de Coursera dans le domaine. Faites une petite recherche sur le terme MOOC, celà devient vraiment pléthorique !

 

Et la France dans tout ça ?

Et bien la France s’engage à fond ! Si, c’est vrai, Geneviève Fioraso, notre ministre de l’enseignement supérieur a débloqué…8 millions…Bon, allez, on est taquin. C’est bien tout de même ! Même si cela valide plutôt un état de fait, car plusieurs grandes écoles ont déjà développé des projets très intéressants depuis bien longtemps. Mais bon, voilà, nous, en France on ne sait pas communiquer comme aux USA et on n’a pas une belle histoire à raconter. Cependant il suffit d’aller jeter un œil sur la médiathèque du CEA pour découvrir des perles. De même, le collège de France possède plus de 3000 contenus multimédias et ce depuis des années et de très haut niveau !

 

Les belles expériences du CEA ou du collège de France

CEA-MOOCS

des animation pédagogiques au CEA pour les jeunes.

College-de-France

MOOCS ou e-learning ?

Ok, mais alors les MOOCs, c’est du e-learning ?
Tout d’abord, MOOCs ça fait plus jeune et plus moderne donc ça vend mieux. Après, on parle aussi au-delà du contenu, de la forme de diffusion et de manière massive, ouverte et pas nécessairement de programmes internes ou fermés. C’est la différence principale. Mais on pourrait imaginer justement que des acteurs du e-learning soient des prestataires pour la production de MOOCs. C’est bon, vous suivez toujours ?

 

Les MOOCs, les deux pieds sur les freins !

Bon alors ok, c’est le nouvel eldorado, c’est génial, bientôt ce sera le MBA les pieds sur la table du salon, direct de mon canapé ?
Pas tout à fait. Le coût commence dejà à faire grincer des dents. Car il faut concevoir les cours, les filmer ou encore les « programmer », scénariser le parcours pédagogique. Bref, il reste beaucoup à faire mais pouvoir dire à son fils ou à sa fille d’aller se plonger sur des animations en trigonométrie sur le Web et ainsi éviter l’humiliation de ne plus pouvoir répondre à une question de niveau collège, ça n’a pas de prix !

Pour finir, on voit déjà apparaître des esprits chagrins et autres baronnies. Du type, pourquoi ouvrir la connaissance de notre école, nous qui avons passé tant de temps à être sélectionnés et qui pensions que désormais la voie royale était pour nous et rien que pour nous ? …Mais aussi des professeurs qui « s’inquiètent » de la capacité de compréhension du commun des mortels pour leurs contenus. C’est amusant, cela peut rappeler des temps anciens où la Bible était interdite de lecture pour les non-érudits…

Il reste aussi à trouver un business model pour les universités qui investissent ce nouveau champ de la connaissance et ce sont les « consommateurs » du savoir qui guideront peut-être les prochaines expérimentations.

 

Bon, et alors ?

Là encore, on peut voir la différence entre le partage d’information, le partage du savoir et la construction d’une compétence que nous avions évoquée dans un précédent billet sur les technologies Open Source.

On retrouve régulièrement cette interrogation chez certains de nos clients, notamment sur les projets Intranet sur lesquels se côtoient de l’information entre les salariés, de l’information entre direction et salariés mais aussi du partage de procédures de travail. Ainsi, dans les groupes côtés en bourse, cette obligation particulière de l’AMF (autorité des marchés financiers) amène de nouvelles interrogations : répondre seulement à l’obligation légale ou en faire un levier de compréhension, de partage de pratique et donc de performance ?

Et vous, comment partagez-vous sur vos médias numériques avec vos parties prenantes ?

Sur le même thème :